menu di scelta rapida

torna al menu di scelta rapida

News

Le président Mattarella en visite d’état au Canada

Le président Mattarella en visite d’état au Canada

Le voyage du président de la République Mattarella au Canada a confirmé une relation qui s’est développée avec le temps sur des valeurs et des objectifs communs

Les relations entre l'Italie et le Canada ont toujours montré une vision commune et un lien historique et intense, aujourd'hui renforcé par le climat d'incertitude créé par le président américain Donald Trump et par le rapprochement du Canada en Europe. C'est dans ce climat d'amitié renouvelé et plus profond que la visite institutionnelle du président de la République italienne Sergio Mattarella au Canada a eu lieu du 26 au 30 juin: un voyage plein de rendez-vous importants et stimulants pour notre pays qui ont exprimé la solidarité et l’harmonie entre les deux peuples et leurs affiliations politiques.

Le voyage du président au Canada a montré l'intérêt de l'Italie de maintenir le lien avec un pays qui considère la politique comme un moyen pour atteindre des objectifs en faveur de l'humanité, de l'innovation et du développement économique, valeurs de grand partage culturel et politique.

La visite d'état du président Mattarella était prévue pour des événements majeurs tels que le 150e anniversaire de naissance du Canada, le 70e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales entre l'Italie et le Canada et le passage du témoin pour la présidence du G7.

L'Europe est de plus en plus enthousiaste du jeune Premier ministre canadien Justin Trudeau et l'Italie peut certainement jouer un rôle clé comme interlocuteur entre le Canada et l'Europe, en faveur d'une coopération visant à contrebalancer les futurs déséquilibres mondiaux et etablì par la signature de deux traités internationaux majeurs, Accord commercial (AECG) et l’Accord de partenariat stratégique (APS). Comme l'a souligné Mattarella «L'Italie et le Canada partagent un engagement pour des différents défis, comme la lutte contre le changements climatiques et la promotion d'un 'économie et du commerce international libre et équitable. Les témoignages les plus récents sont le renouvellement des Accords de Paris et le lancement du processus de ratification en Italie de l'Accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe (CETA)».

Le président a participé à une série de réunions institutionnelles et collectives où il a pu apprécier le vaste territoire canadien et sa diversité, passant d'Ottawa à Montréal, de Toronto à Vancouver. Dans chacune de ces villes, accompagné du sous-secrétaire d'État aux Affaire étrangères, Benedict Della Vedova, il a rencontré Les plus hautes autorités politiques des principales provinces canadiennes, telles que le gouverneur général du Canada David Johnston; le Premier ministre canadien, Justin Trudeau; le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard; Le Premier ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne et la gouverneure de la Colombie-Britannique Judith Guichon. Au cours des rendez-vous institutionnels, le président Mattarella a fortement réitéré la vision que l'Italie a du Canada, un allié précieux pour faire face aux défis difficiles que nous sommes appelés à soutenir et, surtout, à la question de la migration, avec le partage des principes communs qui sont l'expression de modèles sociaux ouverts et inclusifs, traduisant ces principes en actions concrètes en faveur des les plus vulnérables et considérant la diversité comme un enrichissement. «Une société ouverte» dit Mattarella, «se caractérise aussi par le courage de faire des choix ».

Les relations entre l'Italie et le Canada ont toujours exprimé des gestes de proximité, mais cette année, les relations diplomatiques entre les deux pays sont indubitablement étroites: Le voyage de Mattarella vient après la visite institutionnelle du Premier ministre italien Paolo Gentiloni au Canada et le Premier ministre canadien en Italie, qui ont eu lieu respectivement en avril et en mai, une tournée institutionnelle qui exprime un signal fort d'amitié et de proximité politique, culturelle et économique.

Les étapes de la visite d'Etat du président Mattarella au Canada

À Ottawa, à la résidence officielle des représentants de la monarchie au Canada, Rideau Hall, Mattarella a été reçu par le gouverneur général et a déposé une couronne en hommage au monument aux morts, puis est revenu à la soirée pour une réception offerte par le gouverneur lui-même. Des réunions collectives avec les communautés italiennes au Canada ont été prévues pour chaque étape du voyage.

Le 28 juin – le deuxième jour de son séjour au Canada – Le président Mattarella déménage au Parlement où il a pu entretenir avec le Premier ministre canadien Trudeau et où il a rencontré les porte parole du Sénat. Le voyage s’est poursuivi à Montréal pour soutenir une conversation avec le Premier ministre du Québec et interagir avec la communauté italienne sur place, puis il s’est embarqué sur un symbole de la marine italienne, l’Amerigo Vespucci, par laquelle la République italienne a rendu hommage au 150e anniversaire du Canada (inserire link all’articolo dedicato) avec l’amarrage dans le ports de Halifax, Montréal et Québec.

Après son arrivée à Toronto, le président de la République a été accueilli par Sergio Marchionne, directeur général de la FCA des origines canadienne qui a commencé sa carrière en Ontario, où il a acquis une connaissance approfondie de la réalité industrielle locale dont la découverte a conduit le président, sans négliger la présence de la communauté italienne, engagée et parfaitement intégrée à contribuer au développement du pays. Il est aussi remarquable la visite au Centro Organizzativo Scuole Tecniche italiane, qui depuis plus de soixante ans offre des services sociaux aux communautés émigrants et à la rencontre, à la Galerie d’art de l’Ontario, avec le plus grand collectivité italienne qui compte plus de soixante-dix mille membres inscrits à l’AIRE.

À Vancouver,  en Colombie-Britannique, le programme de voyage présidentiel se termine par des visites au Centre de recherche Triumf, laboratoire national canadien de physique pour l’étude des particules et de physique nucléaire et au Centre culturel italien pour rencontrer le collectif italien de la ville.