menu di scelta rapida

CSIC - Centro Studi Italia Canada

Cerca nel sito

Cambia lingua

News

A Rome la réunion des Délégations du Québec en Europe

A Rome la réunion des Délégations du Québec en Europe

Invités de NCTM cabinet d'avocat, les représentants européens du Québec se sont réunis pour coordonner l'action sur les marchés 

 

Le Centro Studi Italia-Canada était également présent à Rome, les 5 et 6 juin 2018, pour la rencontre annuelle entre les chefs des affaires économiques de délégations du Québec en Europe, venant de Rome, Londres, Paris, Bruxelles, Barcelone et Monaco. La réunion, coordonnée par la Direction des marchés européens du Ministère de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation du Québec, a eu lieu au siège de Rome de Nctm cabinet d'avocat, qui entretient des relations intenses avec le Canada, le Québec et avec la Délégation du Québec à Rome, actuellement représentée par Marianna Simeone.

L’Europe est un marché prioritaire pour le Québec qui, avec l’entrée en vigueur de l’AECG, offre des nouvelles et significatives opportunités. Ouvert et actif sur la scène internationale, le Québec est doté d’un reseau de 29 représentants à travers le monde qui développent des synergies importantes avec les organismes responsables des affaires économiques institutionelles et/ou économiques locales sur le territoire où ils opèrent, contribuant à la prospérité et la promotion de la province canadienne, de ses institutions économiques, de l’expertise du Québec. 

Québec, la province francophone du Canada, compte environ 8 millions d'habitants et possède un fort potentiel économique en raison des ressources exceptionnelles dont elle dispose en matière de matières premières, d'énergie, de productivité et de créativité. L'innovation canadienne est évidente au Québec, principalement dans les secteurs de l'aérospatiale, de l'intelligence artificielle, de la pharmaceutique et de l'audiovisuel, et suscite l'intérêt des pays et des entreprises qui se tournent favorablement vers l'internationalisation. 

La position géographique est parmi les facteurs qui soutiennent le Québec, première porte d'entrée en Amérique du Nord pour l'Europe, le fleuve Saint-Laurent, qui permet un accès direct, non seulement au Canada, mais aussi au Midwest américain. L'abondance des ressources naturelles du territoire québécois contribue de façon importante à la production de richesse et donc à l'augmentation de l'emploi, en accordant une attention particulière aux politiques environnementales qui s'expriment également dans la “politique de l'eau”.

Depuis quelques années, le Québec développe des systèmes intégrés de gestion du bassin hydrographique nord-américain, dont le fleuve Saint-Laurent, tels que la Stratégie maritime et le Plan Nord.

Ces mêmes thèmes avaient déjà été au centre de la visite en Italie du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le 5 juin 2015, à l'occasion du 50e anniversaire de la représentation du Québec à Rome, invitée à cette occasion par le Nctm cabinet d’avocat.

Précisément lors du forum économique organisé par le cabinet d'avocats, le premier ministre a présenté le plan de 50 milliards de dollars canadiens (Plan Nord) pour lequel l'entrepreneuriat italien a été appelé à collaborer par la technologie, les biens d'équipement et la capacité d'ingénierie des grands comme une petite et moyenne entreprise.

En particulier:

L'eau et le climat. Les grandes rivières du monde en comparaison

Entrevue avec Jean Lemire, émissaire pour les enjeux du changement climatique et du Nord québécois 

 

La même année, précisément le 15 juin, le Nctm cabinet d'avocat a eu le plaisir d'accueillir la Conférence «Economia e Francofonia» à Rome, organisée par la Délégation du Québec à Rome afin d'approfondir le rôle de la langue française dans l'économie. En effet, de 2015 à 2017, la Délégation du Québec à Rome a présidé le Groupe des Ambassadeurs Francofone (GAF), représentants de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), qui œuvre pour la promotion de la culture et des valeurs de la langue française et Pays francophones. C'est précisément à ce titre qu'il a organisé la conférence à laquelle il a participé également la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Mme Christine St-Pierre.

En raison d'une cohésion européenne cultivée à l'échelle régionale, le Québec a signé des programmes d'accords industriels (PAI) avec la région de Lombardie, avec la Catalogne, la Bavière, la Wallonie, la Flandre et Bruxelles-Capitale. Les PAI servent essentiellement à faciliter les transferts de technologie et à mettre en œuvre des accords de partenariat stratégiques, tels que des projets de recherche, des coentreprises, des activités de fabrication sous licence, etc.). 

Dans le but de coordonner l'action des différentes délégations sur les marchés européens en comparant leurs opportunités et défis respectifs et le partage des pratiques régionales, la réunion des Délégations a donc été l'occasion d'une réflexion sur les stratégies à adopter face au monde en évolution constante et rapide.

Le Centro Studi Italia-Canada, acteur actif dans la promotion et la diffusion des connaissances sur les possibilités de coopération entre l'Italie et le Canada en général, et entre l'Italie et le Québec en particulier, a pu présenter aux délégués les objectifs de l'initiative, la stratégie et les synergies possibles à mettre en place avec les représentants régionaux, les entités institutionnelles et privées, et d'autres entités entrepreneuriales travaillant aux mêmes fins.